Sur la route des fromages d’ici : les économusées

Cet été, mettez le cap sur l’une des nombreuses fromageries du Québec pour faire le plein de pâtes fermes, semi-fermes, molles, fraîches ou persillées, ou visitez l’un des économusées du fromage pour apprendre comment on fabrique ces délices de chez nous.

Vous vous apprêtez à parcourir le Québec pour une virée en camping ou un séjour au chalet? Pourquoi ne pas ajouter une (ou plusieurs) escale gourmande à votre itinéraire? Du Bas-du -Fleuve à l’Abitibi, en passant par le Saguenay-Lac-Saint-Jean, on trouve près de 90 fromageries dispersées à travers la province. Faites-y un tour pour vous dégourdir les jambes, combler une fringale causée par le grand air ou remplir votre glacière de différentes variétés de fromages. Vous y rencontrerez des artisans passionnés qui se feront un plaisir de vous faire découvrir de nouvelles saveurs.

Itinéraires gourmands

Avant de partir, prenez le temps de consulter les réseaux sociaux des fromageries sur votre chemin, c’est la meilleure manière de vous informer sur les activités organisées et les évènements ponctuels. Aussi, ne manquez pas de télécharger l’application Route des fromages. Vous obtiendrez la liste des fromageries qui se trouvent dans la région que vous visitez, en plus des fromages qu’elles produisent et des activités qui y sont organisées. Pour un road trip thématique, suivez l’un des 17 itinéraires aux quatre coins du Québec (incluant la route des crémeries et celle de la poutine)! Et, tant qu’à y être, partagez vos découvertes fromagées sur Instagram en identifiant @fromages.dici! Si vous êtes curieux de savoir comment on fabrique le fromage, ne manquez pas de prévoir une visite à l’une de ces fromageries qui sont doublées d’un économusée. Voici pourquoi elles valent le détour.

Estrie : la Fromagerie La Station

Sur les verts pâturages qui bordent le chemin Hatley, à Compton, on peut apercevoir des vaches brouter librement. Si les pâtes fermes et semi-fermes préparées à La Station ont droit à l'appellation Fromages fermiers », créée en décembre 2021, c’est grâce à elles. Bien avant de vendre leurs meules et leurs grilled cheese au joli café-boutique de la ferme, la famille Bolduc avait une production laitière sur ces terres acquises en 1928 par leur ancêtre Alfred Bolduc (celui dont le nom a inspiré celui du fameux Alfred Le Fermier). Ce n’est qu’en 2004 que Carole, la conjointe de Pierre, le petit-fils d’Alfred, a eu l’idée de produire du fromage avec ce lait. Aujourd’hui, leurs trois fils, Vincent, Martin et Simon-Pierre, mettent aussi la main à la pâte et l’entreprise familiale vient tout juste d’ouvrir l’économusée de la fromagerie fermière.

Suivez le sentier balisé qui parcourt ce domaine vallonneux pour en apprendre davantage sur la production laitière des Bolduc. Vous atteindrez les caves d’affinage où sont vieillis les cinq fromages bios de La Station. À défaut de pouvoir y entrer, vous pourrez voir les meules en maturation dans une salle immersive qui en reproduit même les odeurs. Soumettez votre nez à « l’orgue des senteurs de la ferme » pour flairer les pâturages, les fleurs et les champs. L’entrée à l’économusée est gratuite, mais si vous optez pour la visite guidée (15 $) vous pourrez visiter la grange et le séchoir à foin, en plus de voir les vaches de plus près. Mieux encore : réservez un panier (35 $) rempli de fromages, de charcuteries et d’autres victuailles locales, et pique-niquez dans les pâturages bucoliques.

Îles-de-la-Madeleine : la Fromagerie du Pied-de-Vent

Imaginez 60 vaches arriver sur l’Île du Havre-aux-Maisons en… traversier ! Le 11 octobre 1998, après 22 heures de voyage, dont cinq heures en bateau, un troupeau de vaches canadiennes foulait les pâturages entourant la première fromagerie des Îles-de-la-Madeleine fondée par Lucie et Jérémie Arseneau. Le couple avait opté pour cette race, plus robuste et mieux adaptée aux grands vents et au relief accidenté des îles. En visitant l’économusée de la fromagerie, vous apprendrez que cette lignée de vaches introduite par les premiers colons de Nouvelle-France aurait pu disparaître parce qu’on lui reprochait de ne pas produire suffisamment de lait. Heureusement, des fromagers comme les Arseneau ont su reconnaître les qualités exceptionnelles de ce lait, au point d’obtenir, en 2016, une appellation spécifique pour les fromages produits avec celui-ci.

En plus de tout savoir sur cette entreprise madelinienne, aujourd’hui dirigée par Renée Landry et Dominique Arseneau, le fils de Lucie et Jérémie, vous découvrirez l’histoire de la fromagerie au Québec, notamment grâce à différents artéfacts, comme des râteaux et d’anciens moules à fromage. Vous pourrez surtout voir les artisans à l’œuvre et peut-être même assister au moulage du Pied-de-Vent. En saison, offrez-vous une dégustation commentée (3,48 $). Vous pourrez constater par vous-même comment l’air salin des îles donne ce goût si particulier aux créations de la fromagerie du Pied-de-Vent.