L’origine du fromage québécois : survol d’un long parcours

Les origines du fromage en sol québécois remontent aussi loin qu’à l’arrivée des premiers colons en Nouvelle-France. En 1635, à l'île d’Orléans, ces derniers fabriquaient le tout premier fromage d’Amérique, Le Paillasson. Ce fromage doit l’origine de son nom au tapis de roseaux sur lequel on le déposait pour le faire sécher au-dessus du poêle. Il faut ensuite attendre jusqu’en 1843 pour que la production fromagère d’ici s’approprie les procédés de fabrication. Depuis, et au fil du temps, les fromagers du Québec ont peaufiné leur art de la fabrication du fromage.

Entre la Nouvelle-France et le Bas-Canada

Dès leur arrivée, les colons de la Nouvelle-France fabriquent du fromage en suivant leurs traditions et en appliquant leur savoir-faire en la matière. Puis, à la suite de la Conquête de 1759-1760, la production fromagère se limite principalement au cheddar, un fromage d’origine anglaise.

1843

La fabrication du fromage au Québec se professionnalise grâce à l’ouverture, en 1843, de la première fromagerie-école nord-américaine à Saint-Denis-de-Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent.

Fin du XIXe siècle

L’année 1893 est effervescente pour la production fromagère en Amérique du Nord. D’abord, l’établissement de l’École de laiterie de Saint-Hyacinthe, aujourd’hui connue sous le nom d’Institut de technologie agroalimentaire, contribue à l’amélioration des techniques de fabrication du fromage et à la recherche en chimie, en bactériologie et en nutrition. Puis, l’apport d’une communauté religieuse permet d’élargir la production fromagère au-delà du cheddar. C’est précisément en 1893 que les moines de la Trappe d’Oka commencent à fabriquer leur célèbre fromage inspiré du Port-Salut d’outre-mer.

1943

Une cinquantaine d’années plus tard, en 1943, les moines de l’Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac se lancent dans la fabrication de fromage.

1980

Marquée par la tendance du retour à la terre et des valeurs traditionnelles, la production fromagère des années 80 bénéficie d’un nouveau souffle grâce à la production de fromages fins. C’est notamment l’arrivée au Québec de l’artisan-fromager d’origine suisse, Fritz Kaiser, qui attise l’engouement des producteurs québécois pour les fromages traditionnels européens. Plusieurs d’entre eux s’intéressent par la suite à la production de fromages dits « de spécialité » pour lesquels ils remportent des prix internationaux.

Vers l’an 2000

La fin des années 1990 est jalonnée par l’ouverture de nombreuses micro-fromageries à travers le Québec. La production de fromages artisanaux, dont plusieurs sont fabriqués à partir de lait cru, gagne en popularité.

Aujourd’hui

L’industrie fromagère est devenue l’un des secteurs de l’alimentation connaissant les plus grands essors au Québec. Plus que jamais, les fromages du Québec offrent aux consommateurs une diversité de fromages fins réputés pour leur grande qualité. Profitant des efforts des fromagers à travers le temps, les Québécois bénéficient aujourd’hui de savoureux Fromages d’ici, que plusieurs qualifient d’ailleurs comme les meilleurs !