Les croûtes des fromages sont-elles comestibles?

La croûte des fromages, on la mange ou non? C’est selon! Et voici pourquoi : La plupart du temps, la croûte d’un fromage est un mélange de lait, de bactéries et de moisissures issues du procédé spécifique de chaque famille de fromage. Tout à fait comestible, la croûte apporte un goût unique. De plus, elle protège la pâte et contribue à en préserver l’humidité et les saveurs.

Croûte synthétique

Elle ne pose aucun doute – elle n’est pas comestible, car elle est faite de cire ou de paraffine. On la reconnaît par sa couleur rouge, orange ou jaune lustré.

Croûte lavée ou fleurie

Ces croûtes recouvrent généralement les fromages à pâte molle et sont comestibles. Lors du procédé de fabrication, les fromages à croûte fleurie sont ensemencés d’un champignon qui donne l’aspect blanc et duveteux. Cette transformation se produit pendant l’affinage et du même coup, développe de délicieux arômes de champignons. La croûte lavée a une teinte orangée en raison de sa flore bactérienne développée à la suite d’un brossage avec une saumure, c’est-à-dire de l’eau salée. Cette croûte propose des arômes à la fois fruités et relevés.

Croûtes cendrées

La cendre était autrefois utilisée pour recouvrir certains fromages. Aujourd’hui, la croûte cendrée est faite de charbon de bois réduit en fine poudre et peut être dégustée avec le fromage.

Croûte pressée et croûtes dures

Il s’agit de la croûte qui recouvre les fromages à pâte ferme. Plutôt lisse, elle présente l’aspect de la pâte du fromage et se mange sans problème. Certains fromages comme le parmesan ont une croûte très dure que l’on mange rarement. Par contre, celle-ci peut être utilisée pour rehausser le goût de vos bouillons et soupes.